21 octobre 2010

Actualités / Action

En vacances, mais toujours mobilisés ! Manifestation le jeudi 28 octobre

En vacances, mais toujours mobilisés ! Manifestation le jeudi 28 (...)

Marne

manifestation à Reims à 10h, Maison des Syndicats
(ordre : FSU, jeunes, CGT, Solidaires, CFDT, UNSA, CFTC, CGC, FO)

Châlons en Champagne, rassemblement à 10h00 maison des syndicats.
Parcours :
MDS, rue Léon Bourgeois, place Tissier, rue de Vaux, place Foch, rue d’Orfeuil, rue Croix des Teinturiers, UMP, rue Prieur de la Marne, place Tissier, rue Léon Bourgeois, MDS.


Haute-Marne

CHAUMONT et St DIZIER 17h Place de la mairie de ces 2 villes.

Aube

TROYES : 13 h 30, rue de la République

Ardennes

Charleville-Mézières :

Rassemblement à partir de 13h au Parc des Expositions (petite restauration à partir de 12h30)

Manifestation à partir de 14h : voie rapide, avenue De Gaulle, avenue d’Arches, Préfecture.

AG interprofessionnelle à la Bourse du Travail à l’issue de la manifestation

Pour les retraites, l’emploi, les salaires, l’éducation : mobilisé-e-s et déterminé-e-s ! On continue !

• Une mobilisation qui dure et qui rassemble toujours des millions de manifestants
• Un mouvement qui s’amplifie et se généralise
• Un soutien populaire massif à la mobilisation.

Le gouvernement manipule les chiffres de grévistes et de manifestants, accèlère la procédure parlementaire et prend le risque d’une crise sociale lourde.
Rien n’est joué, la mobilisation doit se poursuivre pour forcer le gouvernement à entendre enfin le rejet majoritaire et massif de son projet de réforme des retraites.
Il doit le retirer et prendre le temps nécessaire du débat de société qui n’a pas eu lieu pour construire une réforme juste, solidaire et efficace à terme.

- Face à un gouvernement entêté et désavoué qui provoque l’affrontement
- Face à une réforme des retraites injuste et brutale massivement rejetée
- Face à un budget 2011 destructeur des emplois et des services publics
- Face à une politique qui exclut et aggrave les inégalités

le SNES appelle les personnels du second degré à participer activement et malgré les vacances aux actions nationales décidées par l’intersyndicale.