Suite à notre courrier du 7 mai (voir site et bulletin académique), le secrétariat académique a été reçu jeudi 3 au Rectorat.

Au cours de cette audience avec Madame la Secrétaire Générale et en présence du responsable de la DEC, nous avons dénoncé « l’innovation » majeure de cette session, à savoir le transport généralisé des copies par les professeurs (des centaines de collègues et des milliers de kilomètres…).

Réponse du responsable de la DEC : la plate-forme centrale de gestion des copies n’est plus opérationnelle et, donc, il fallait trouver un autre système. Le groupe de travail (composé uniquement des chefs de centre d’examen donc de chefs d’établissement…) a donc décidé de faire porter la charge du transport des copies sur les professeurs eux-mêmes, y compris en les obligeant à se déplacer le samedi après-midi.

Nos arguments ont porté puisque, dès le lendemain, le secrétariat général nous a contacté pour nous annoncer la révision de tout le schéma de transport des copies !

- Pour les collègues qui se déplacent pour les commissions d’entente, ils récupèrent leurs copies.

- Pour tous les autres, le rectorat met en place un centre par département.

- Pour les corrections sur place (SVT pour les séries L et ES), il revoit la « faisabilité » en accord avec l’IPR de la discipline.

Nous avons aussi obtenu d’autres avancées à nos demandes :

- pas de convocation des stagiaires ;

- le rééquilibrage des jurys (donc la convocation d’un nombre plus important d’enseignants) est commencé (en histoire-géographie pour cette année) ;

- Enfin, il est convenu que désormais, le SNES serait associé à la réflexion sur l’organisation du Bac. Notre expertise dans ce domaine semble reconnue et désormais nécessaire. Il est vrai que des membres du secrétariat académique du SNES sont aussi des correcteurs du baccalauréat.

Vous pouvez diffuser ces nouvelles largement à vos collègues.

Le secrétariat académique du SNES.

Suite à nos interventions, le rectorat nous a communiqué la nouvelle organisation.

Vous trouverez ci-joint la carte de remise des copies ainsi que le courrier adressé aux correcteurs.