30 novembre 2016

Nos métiers

Le LSUN. Une nouvelle charge de travail pour bientôt ? Le droit de dire non

Le LSUN (Livret scolaire unique numérique) sera un document électronique accessible en ligne aux familles remplissant les fonctions de bulletin trimestriel (nouvellement appelés bilans trimestriels) et de bulletin de fin de cycle du CP à la Troisième, pour l’instant, mais les lycées pourraient être concernés à terme.

Sa mise en place était espérée par le ministère pour les premières semaines de la rentrée scolaire 2016. A ce jour, il semble que du retard ait été pris.

Nous demandera-t-on de le renseigner dans la précipitation et l’impréparation pour le premier trimestre de cette année ? ou au cours d’un autre trimestre ?
Prenons les devants au cas où ils oseraient.

Quelques faits à se remémorer :

- les plus de trente heures de formation l’année dernière (J1 à J5 voire J6) ne contenaient aucune préparation à l’usage de cet outil, ni même présentation de cet outil ;

- nous travaillons à la mise en œuvre de nouveaux programmes sur les quatre niveaux ce qui représente une charge de travail lourde ;

- la mise en œuvre des EPI et AP implique aussi dans bien des collèges des modifications de l’organisation des enseignements et un autre alourdissement de la charge de travail ;

- les enseignants de physique-chimie, de technologie et de SVT en 6e ont aussi eu à revoir leur organisation (ce qui nécessite des temps de concertation) quand ce n’est pas à commencer à enseigner une autre discipline ;

- les enseignants de LV2 doivent préparer un enseignement pour le niveau cinquième, revoir leur progression pour l’adapter aux nouveaux horaires et prendre au moins une, et souvent deux classes supplémentaires ;

- des enseignants en complément de service voient leur situation se dégrader encore.

etc...

Le SNES-FSU rappelle ces conditions de rentrée pour les personnels dans toutes les instances où il siège, aux DASEN, à la Rectrice et au ministère.
Si on tente de vous imposer une nouvelle charge de travail dans ce contexte, vous êtes en droit de rappeler tous ces éléments à votre hiérarchie.
Si on tente de vous culpabiliser, vous êtes en droit de vous sentir innocent au regard de ce que vous accomplissez déjà et que votre hiérarchie oublie.

Si on considère que vous êtes corvéable à merci, vous êtes en droit de dire non, vous êtes en droit de demander des conditions de travail décentes et respectueuses.

Nous ne sommes pas responsables de l’incapacité du ministère à boucler son Lsun dans les délais qu’il se fixe, alors que nous devons tenir ceux qu’il nous impose.

N.B : Le ministère avait mis cinq ans pour sortir la version définitive de son LPC (après au moins 4 versions précédentes) et trois ou quatre ans pour l’abandonner en avançant le fait qu’il était complexe, lourd et inadapté.