POURQUOI SE SYNDIQUER AU SNES ?

Un syndicat a deux rôles principaux :

- Informer, défendre les collègues ;

- Elaborer des propositions qui concernent les personnels, mais aussi l’ensemble du système éducatif.

Quand on débute dans le métier, on ignore la plupart du temps ses droits et ses devoirs, les aspects régissant le déroulement de la carrière. Le SNES peut vous y aider : il y a certainement des syndiqués SNES dans votre établissement de stage (S1) qui pourront répondre à quelques-unes de vos questions ou vous mettre en contact avec les sections départementales (S2) ou académique (S3). Nous vous invitons également à rencontrer les militants présents dans les centres IUFM ou téléphoner au S 3 ( permanence tous les jours de 14h30 à 17 h30, 35-37, rue Ponsardin. Tél : 03 26 88 52 66 ) pour tout renseignement sur vos carrières et le suivi de vos dossiers.

En plus des services et du suivi des affectations, le SNES est aussi un lieu d’échanges sur les attentes en matière de formation, les pratiques professionnelles, les contenus disciplinaires, etc…par le biais de stages et de publications nationales et académiques. Différents outils ont également été mis en place pour répondre aux besoins et attentes des syndiqués : Internet, permanences téléphoniques, courriers et suppléments portant sur les catégories, les disciplines, etc…

Tout cela a un coût ; or le SNES vit à 94 % des cotisations des adhérents, le reste étant assuré par les recettes publicitaires et les brochures vendues.

En vous syndiquant et en participant à la vie du syndicat, vous contribuez à améliorer la qualité des services rendus et à alimenter la réflexion sur notre métier. Alors, pourquoi hésiter ?

Le SNES... Syndicat National des Enseignements de Second degré

Des enseignements ? Pourquoi pas des enseignants ? Parce qu’au-delà de la défense des intérêts professionnels, individuels et collectifs, matériels et moraux de ses adhérents - qui ne sont pas tous enseignants - le Snes se préoccupe de la défense des enseignements de Second degré, dans les lycées et les collèges. Autrement dit, au SNES vous n’entendrez pas parler que de promotion, notation, mutation... vous entendrez aussi parler de pédagogie, de contenus d’enseignement, de vie scolaire, de libertés - en France et dans le monde -, de lutte contre le racisme, de culture...

Le SNES est également soucieux de dialoguer avec tous les personnels qui interviennent dans les établissements (agents de service, secrétaires) et avec les enseignants des autres niveaux d’enseignement. Il a été l’un des moteurs de la création le 15 Avril 1993 de la Fédération Syndicale Unitaire (F.s.u.) qui regroupe 15 syndicats d’enseignants ou de personnels de l’éducation et de la recherche et compte aujourd’hui plus de 180 000 adhérents.

Un syndicat représentatif, efficace.

Cette représentativité dépend du nombre de syndiqués.

Plusieurs indices, pour le mesurer :

- le nombre d’adhérents  : Le SNES comptait en 2007-2008 près de 1500 adhérents dans l’académie de Reims et 70000 au niveau national.

- les résultats aux dernières élections :

- IUFM : en 2007-2008 le SNES a obtenu 3 sièges sur 5 au CE de l’IUFM.
- professionnelles de Décembre 2008 : plus de 59 % des voix ont été obtenues par le SNES. Le SNES confirme à l’issue des élections professionnelles de Décembre 2008 sa place de première organisation syndicale, majoritaire et largement représentative dans les lycées, les collèges et les Cio.

C’est en CAPN (Commission Administrative Paritaire Nationale) que les élus nationaux du Snes défendent vos intérêts en matière de première affectation, de mutation,...
C’est en CAPA (Commission Administrative Paritaire Académique) que les élus académiques interviendront pour votre notation, votre éventuelle affectation comme titulaire académique...

Mais notre efficacité ne se résume pas à cela. Nous la construisons aussi dans l’action syndicale avec vous.

L’action du SNES est inspirée par trois grands objectifs.

- Une formation utile, de qualité et épanouissante pour tous les jeunes.

- Un service public accueillant, moderne et efficace.

- Des enseignants compétents, responsables au rôle et à la situation revalorisés.

L’action, nous la concevons d’abord à travers la concertation, la négociation ; mais nous avons souvent fait le constat que pour se faire entendre, il faut créer un rapport de forces. C’est pourquoi, l’action - qu’elle prenne la forme de pétitions, délégations, rassemblements, arrêts de travail - doit être la plus massive possible donc la plus unitaire possible. L’unité n’est pas donnée, elle se construit, au niveau des établissements par le dialogue. L’efficacité de l’action syndicale réside aussi dans le soutien qu’elle reçoit de la part de l’opinion.

Un syndicat indépendant ouvert à tous, où l’on discute.

Les responsables du S.N.E.S. disposent d’une décharge partielle pour assumer le travail syndical et continuent à exercer à temps partiel dans leur établissement scolaire.
Au sein du SNES, chacun peut exprimer son point de vue, participer à l’élaboration collective des positions du syndicat, à l’élection des responsables qui animent la vie syndicale. Les responsables du S4, des S3 et des S2 sont élus par les syndiqués tous les deux ans au scrutin de liste proportionnel.

Chaque année, les syndiqués de l’établissement (S1) élisent le secrétaire de S1. Quelles que soient ses opinions politiques, philosophiques ou religieuses, chacun a sa place au SNES, un syndicat indépendant à l’égard de tout pouvoir, de toute organisation politique, de tout groupe de pression.

Le courant passe dans les deux sens du S1 au S4 : le S1 (ensemble de syndiqués d’un établissement) élit des représentants au S2 (ensemble des S1 d’un département), au S3 (ensemble des S1 d’une académie), au S4 (la direction nationale). C’est cela la démocratie... qui est aussi une conquête quotidienne.

Sachez que le SNES est là pour vous aider, vous conseiller.