16 octobre 2015

Carrière/Mutations

Groupe de Travail notation pédagogique du 16 octobre

À la demande du SNES-FSU qui, depuis plusieurs années, signalait le fait que les retards d’inspection pénalisaient les collègues dans le déroulement de leur carrière, notamment pour le changement d’échelon et l’accès à la hors-classe, un Groupe de Travail s‘est tenu ce vendredi 16 octobre au rectorat.

L’administration a reconnu le bien-fondé de notre démarche et a donc proposé un dispositif mécanique de « compensation » : les collègues qui n’auraient pas été inspectés depuis plus de 5 ans se verront ainsi attribuer, lors de la prochaine campagne d’avancement, la note moyenne de l’échelon où ils sont, si leur note est inférieure à cette moyenne.

La note ainsi attribuée ne sera que « fictive » puisque valable uniquement pour cette opération de gestion.

Ce dispositif nous semble de nature à améliorer l’égalité de traitement entre les collègues même si, pour nous, se pose aussi la question des écarts de notes entre disciplines au sein d’un même échelon. Le rectorat et les IPR présents se sont engagés à faire en sorte que cela se résorbe, étant donné qu’ils disposent maintenant d’un nouvel outil de gestion.

Nous avons aussi particulièrement attiré l’attention de l’administration sur la situation des TZR afin qu’ils ne soient pas les oubliés des inspections.

En ce qui concerne la hors-classe, c’est déjà une note moyenne qui est attribuée. Cependant, pour nous, les inégalités perdurent.

Nous serons donc attentifs aux suites de ce Groupe de Travail.

Attention, pour les agrégés, il existe déjà un dispositif national puisque la gestion est nationale.