A la rentrée 2008 a été mise en place pour la première la formation des néotitulaires (NT1) telle qu’elle était définie dans le cahier des charges de la formation des maîtres de janvier 2006.

Sa définition dans le cahier des charges était cependant bien vague : 4 semaines de formation était la principale information. L’organisation et le contenu revenaient donc aux rectorats. Ces derniers ont tous fait le choix, à notre connaissance, de ne pas bloquer des semaines entières mais de répartir des jours de formation sur l’année. Les quatre semaines de formation ont été converties en 120 heures.

Dans l’académie de Reims, le rectorat s’est chargé de l’organisation de 70 heures (dont une vingtaine avec le professeur référent) et 50 étaient dispensées par l’IUFM.

Sans aucun cadrage national, les conséquences furent plutôt un certain désordre, des disparités et des inégalités entre académies.

Certains rectorats ont fait le choix de réserver un jour de la semaine pour les formations, d’autres pas, comme celui de Reims. Dans certaines académies, les stagiaires pouvaient avoir une décharge d’une heure, dans d’autres de deux heures, ailleurs, comme à Reims, aucune.

L’entrée dans le métier ne fut donc pas facilitée pour de nombreux collègues. Aux nombreuses heures de préparation se rajoutaient des formations qui pouvaient occuper les demi-journées de libre des stagiaires ou tomber sur leurs cours et gêner leur l’organisation de leur progression pédagogique. Certains collègues ont pu cumuler ces difficultés avec des trajets longs entre leur domicile et leur établissement (ainsi que vers les lieux de formation), des reproches des parents pour leurs absences dues aux convocations et des pressions des chefs d’établissement pour qu’ils rattrapent les heures de cours prises par les formations.

Le SNES Champagne-Ardenne avait alerté le rectorat dès le mois de septembre sur les problèmes qui risquaient de se poser et a ensuite relayé les problèmes que les néotitulaires lui faisaient remonter.
Nous avons toujours expliqué au rectorat que la seule solution pour les NT1 nous paraissait être d’accorder une décharge d’au moins 2 heures afin de pouvoir réserver une journée de la semaine à la formation.
Le rectorat a fini par réagir à la situation et aux problèmes que nous portions à sa connaissance et annoncer une nouvelle organisation de la formation des NT1 pour la rentrée 2009. Le rectorat a donc lancé une enquête auprès des NT1. Cependant, il ne propose qu’un « certain » allégement de la formation pour accompagner le blocage d’une journée.

Il y aura donc moins de journées de formation, mais elles tomberont systématiquement sur des demi-journées de libre. Certaines semaines, les collègues auront donc 18 heures de cours et 6 heures de formation (ce qui est déjà arrivé cette année pour certains). Ce sont donc surtout les heures d’enseignement des élèves qui seront sauvegardées. La proposition du SNES avait pour avantage de le faire sans accroître la charge de travail des néotitulaires.

L’année scolaire prochaine, les collègues néotitualires ne devront pas avoir de cours le mardi dans leur emploi du temps pour que les journées de formation soient placées ce jour là. Le fait de libérer une journée serait une demande des néotitutaires qui serait ressortie de l’enquête lancée par le rectorat. Le SNES continue de militer pour une décharge de service permettant une formation qui n’alourdisse pas les semaines des néotitulaires.

Les 70 h de formation dispensées par le rectorat seront divisées aussi en 42 h obligatoires (dont 15 h avec le professeur référent, 6h de stage école et 6 h de stage ASH) et 30 heures volontaires.

Les 50h qui reviennent à l’IUFM, seront aussi réparties en formations obligatoires et volontaires.

En ce qui concerne la part du volontariat dans la formation, ils nous ont quand même indiqué que cela sera pris en compte dans les inspections (donc si vous ne prenez rien, vous risquez vous le voir reproché au cours de celles-ci). Par contre, les formations qui ont lieu dans vos établissements, ou les stages type ZEP seront comptées dans le volume des formations volontaires.

En cas de difficultés, n’hésitez pas à nous contacter.

Plan de formation des NT1

Par le rectorat : 70 heures.

1) Désigné :

- Journée d’accueil.

- Accompagnement par un référent.

- Stage école.

- Stage ASH.

- Animation disciplinaire.

- Maîtriser la conduite de classe.

2) Volontaire :

- Stages PAF.

- Stage école d’approfondissement.

- Stage ASH (individualisation).

Par l’IUFM : 50 heures.

1) Désigné :

- Evaluation dans l’enseignement secondaire.

- Stage école (préparation et exploitation).

- Stage ASH ( préparation et exploitation).

- C2i (pour les T1 ne l’ayant pas).

2) Volontaire :

- Evaluation dans l’enseignement secondaire (approfondissement).

- Stage école (approfondissement).

- Stage ASH (approfondissement).