16 novembre 2011

Carrière/Mutations

Evaluation des personnels : le projet révoltant du Ministère - Appel à la grève le 15 décembre et pétition

Les nouveautés du projet au 22 novembre 2011

Si le bougé sur la période transitoire est important, rien ne bouge sur ce qui est le cœur du dossier c’est à dire l’évaluation des enseignants par le seul chef d’établissement et la mise entre ses mains de nos évolutions de carrière.

Les raisons fondamentales de notre action demeurent.

Mais ce premier recul met en évidence que le rapport de force construit commence à avoir des effets et que le ministre prend conscience que c’est bien l’ensemble de nos professions qui, aujourd’hui, est en train de combattre son projet

La mobilisation doit donc se poursuivre, par la grève du jeudi 15 décembre et en continuant à faire signer massivement la pétition ( http://retraitduprojetevaluation.net/ ) en la diffusant largement autour de vous. Une version pdf à imprimer, à faire signer et à nous renvoyer est disponible.

Pétition intersyndicale pour le retrait du projet

Projet de décret sur l’évaluation : l’intersyndicale exige le retrait. Grève le jeudi 15 décembre

L’évaluation comme levier de transformation du métier, mais des projets aux effets dévastateurs sur les personnels et sur les élèves

Communiqué de presse extrait du site national du SNES (15 novembre 2011)

Le Ministère vient de transmettre aux organisations syndicales le texte d’un projet de décret modifiant radicalement les modalités d’évaluation des enseignants, CPE et CO-Psy.

Ce projet est inacceptable. Il est une attaque frontale contre les personnels, contre nos métiers et contre l’Ecole.

- Le chef d’établissement deviendrait le seul évaluateur de la « valeur professionnelle » des enseignants, CPE et Co-Psy.
- Le coeur de notre métier (l’enseignement d’une discipline, les activités pédagogiques) ne serait plus évalué.
- Les progressions de carrière seraient dans les seules mains du chef d’établissement.
- Jusqu’en 2015, toutes les promotions autres qu’à l’ancienneté seraient gelées.

Le SNES est déterminé à combattre ce projet dont il réclame l’abandon. Il proposera dans les jours qui viennent des actions à la hauteur de l’agression subie par les personnels.

POUR EN SAVOIR PLUS :

- Le communiqué de presse (15/11) du SNES, du SNEP et du SNUEP : « Évaluation des personnels du second degré : le chef d’établissement seul maître à bord »

- le projet de décret et d’arrêté modifiant les modalités d’évaluation.